LE BAILLIAGE D’UTRECHT
DE L’ORDRE TEUTONIQUE

Le Bailliage d’Utrecht de l’Ordre Teutonique, ou " Ordre Teutonique des Pays-Bas " (en néerlandais : Ridderlijke Duitsche Orde, Balije van Utrecht ) est dérivé de l’Ordre Teutonique traditionnel. Après la perte de la Prusse, et le transfert du siège de l’Ordre Teutonique à Mergentheim, la majorité des membres de l’ordre aux Pays-Bas, furent convertis à la foi luthérienne. En 1580, les membres du Bailliage d’Utrecht (composé de plusieurs commanderies hollandaises), rejetèrent la juridiction catholique de Mergentheim. Devenus autonomes, les chevaliers se placèrent sous la protection des Provinces Unies des Pays-Bas en 1637 ; ils purent ainsi continuer leurs activités hospitalières, mais, hors du cadre catholique d’origine.

. La suppression de l’Ordre Teutonique dans les territoires de la Confédération du Rhin en 1809, fut suivie plus tard par la confiscation de ses possessions dans le Royaume de Hollande, sous le commandement des forces d’occupation françaises, le 27 février 1811. Le retour au pouvoir de la maison d’Orange, et l’institution du Royaume des Pays-Bas sous l’autorité du " Stadthouder ", le Prince William de Nassau, amena à la renaissance du bailliage en tant qu’ordre royal ; qui fut ratifiée par un décret du 8 août 1815. L’admission au bailliage était alors limitée aux seuls membres de la noblesse luthérienne, pouvant prouver un lignage noble d’au moins six générations (cette exigence fut ensuite réduite à quatre générations).

. La plupart des membres sont admis en tant que Edel-expectanten sans insigne, devenant Ridder-expectant à 21 ans. A partir de 30 ans, il est possible de devenir membre du Chapitre, où sont représentées chacune des dix commanderies de l’ordre. L’admission de citoyens allemands fut interdite après 1938, et, tous les chevaliers allemands restants furent exclus en 1945. Un landcommandeur est à la tête du bailliage, secondé par un coadjuteur ; puis viennent dix commandeurs, un premier chevalier du Chapitre, un second chevalier du Chapitre, huit Ridders-Expectant, et onze Edel-Expectanten.

. En 1975, le Bailliage d’Utrecht de l’Ordre Teutonique et le " Johanniter Orde in Nederland " se réunirent, pour former le " Stichting Werken van de Johanniter Orde in Nederland en der Ridderlijke Duitsche Orde Balije van Utrecht ", afin de coordonner leurs activités hospitalières.

 

Retour à la Liste