L’ORDRE DE MONTJOIE

L’Ordre de Montjoie a été fondé en Terre Sainte en 1175 par un noble espagnol, le comte Rodrigo Alvarez de Sarriá, peut satisfait de la règle, trop douce à son goût, de l’Ordre de Santiago. Rodrigo établi l’ordre en Castille et en Aragón, et le roi de Jérusalem l’établit dans les tours d’Ascalon. Le siège de l’ordre se trouvait à Montjoie, un château situé sur une colline, au sommet de laquelle les pèlerins découvraient Jérusalem. L’ordre fut reconnu par le pape en 1180, et suivait la règle des moines cisterciens.

. Les chevaliers portaient l’habit blanc, avec une croix rouge et blanche. L’ordre tenta de devenir un ordre international, mais il eut du mal à rendre son recrutement attractif, et resta donc entièrement espagnol. En Aragón, l’ordre fut aussi connu sous le nom d’Ordre de Trufac.

. Le roi d’Aragón, Alfonso II, pour contrebalancer l’influence du Temple et de l’Hôpital, le favorise et lui confie la défense du sud de l’Aragón. Mais l’ordre vivote, et en 1196, il est en grande partie absorbé par l’Ordre du Temple. Cela provoque une scission et la formation en Castille, d’un Ordre de Montfragüe, mais, en 1221, Fernando d’Aragón ordonne qu’il soit incorporé dans l’Ordre de Calatrava.

 

Retour à la Liste